Matthieu commence la musique par le piano classique pendant 10 ans. Découvrant par la suite le jazz, il se passionne pour ce genre musical en découvrant des musiciens d’aujourd’hui tels que Yaron Herman, Anthony Wilson, Diana Krall ou encore Youn sun Nah. Destiné à être professeur de physique-chimie, Matthieu est diplômé d’un Master de chimie de l’Université de Montpellier. Il
découvre totalement par hasard la trompette jazz par une vidéo sur Youtube qui change le cours de son existence puisqu’il décide de vouloir faire de la trompette, du jazz, et de la musique, son activité principale. Il intègre par la suite le JAM à Montpellier où il valide la formation musicale professionnelle, formé par Manu Chevalier, Aurélien Deltoro, ainsi qu’ Enzo Tosoni et Olivier-Roman Garcia notamment. Il a chance de pouvoir rencontrer personnellement le trompettiste sarde Paolo Fresu à deux reprises.
Son parcours prend une autre dimension en découvrant la Sant Andreu Jazz Band de Barcelone qui
est une structure musicale sans équivalent sur la planète formant de jeunes musiciens de jazz de très
haut niveau, développant une pédagogie d’apprentissage de l’improvisation basée sur l’écoute active,
et diffusant d’innombrables arrangements de standards via les réseaux sociaux. Matthieu a la chance
de connaître personnellement son directeur J. Chamorro, ainsi que deux jeunes trompettistes
exceptionnel(le)s qui en sont issus, Andrea Motis et Joan Mar Sauqué. Il se rend régulièrement à
Barcelone pour participer à des formations organisées par eux avec d’autres musiciens du monde
entier.
Matthieu est passionné d’improvisation et est convaincu qu’elle doit faire partie intégrante de la
pratique de tout musicien quel que soit le niveau (il rappelle que les plus grands compositeurs de
musique classique comme Mozart ou Chopin passaient une bonne partie de leur temps à
improviser). Il défend aussi la nécessité d’écouter de façon active les grands musiciens actuels ou
légendaires le plus souvent possible pour apprendre la langage musical.
Matthieu travaille à la constitution d’un trio avec pour spécificité la défense d’un répertoire de
standards de jazz rares des années 30 à 60 regroupant les styles cool, be-bop, bossa-nova et musique
brésilienne, ainsi que blues. A la trompette, il se spécialise dans le jeu avec sourdines Cup Mute et
Harmon Mute selon les influences de Clifford Brown et Miles Davis.

 

 

.